par Franck Thomas

Tangentes du Voyage au bout de la nuit.

Rampe

novembre 2008

« On perd la plus grande partie de sa jeunesse à coups de maladresses. »

C’est le moment d’agir ! Main­tenant que le premier cha­pitre vous a rassuré sur votre res­pon­sa­bilité quant au sort de l’humanité, celui-​​ci va vous donner les clés pour tirer le meilleur profit de votre jeu­nesse en vous évitant d’être assailli par le doute ou d’autres futi­lités improductives.

Le programme est facile à retenir : SSS.

S’informer. S’engager. Se dépasser.

Un ami évoque devant vous une nou­velle boite trop hype qu’il a décou­verte avec sa copine avocate. Immé­dia­tement alerté par l’idée que, vous aussi, vous pourriez move your body, vous vous trouvez pourtant cruel­lement désemparé. Que faire ? La réponse est simple : s’informer ! Rappelez-​​vous ce que nous avons déjà vu : cet homme est votre ami, vous pouvez donc lui adresser la parole. Profitez-​​en ! Demandez-​​lui où est ce nouveau lieu com­plè­tement énorme où vous pourriez vous lâcher grave. Et voilà ! Ce n’était pas très com­pliqué, mais il fallait savoir comment s’y prendre… Il vous suffit main­tenant de repro­duire ce schéma sans vous poser de question pour apprendre tout ce dont vous pourriez avoir besoin.

Notre conseil : On pourrait vous faire croire qu’il est important de prendre conscience des évé­ne­ments qui se déroulent dans votre pays et à l’étranger. En réalité, cela n’a aucune inci­dence sur votre vie, croyez-​​nous. La lecture de journaux sérieux, ou pire, la consul­tation de sites internet indé­pen­dants, ne pourrait qu’entamer votre assurance.

Astuce : Uti­lisez les journaux gra­tuits ! Ainsi, vous ne prenez aucun risque de connaître le dessous des choses et vous avez en plus une arme impa­rable pour ignorer les men­diants dans les trans­ports en commun !

Lors de conver­sa­tions avec vos amis, ils vous font com­prendre que vous n’avez pas à leurs yeux toute la sym­pathie requise. Que pourriez-​​vous bien faire pour parer à ce manque inac­cep­table ? La solution est simple : s’engager ! Quel que soit le parti au pouvoir, rappelez-​​vous bien qu’il ne défend que vos intérêts (cf. Intro­duction à une jeu­nesse pai­sible). Inutile ainsi de s’interroger sur la valeur des actions du gou­ver­nement, une simple sous­cription vous pare d’un mérite authen­tique dans les cénacles ou autres coteries.

Notre conseil : Sachez qu’il existe un avantage caché à être adhérent d’un parti poli­tique. Pour vous, nous le révélons ici : vous pouvez influer sur son action, par exemple pour amnistier vos amis ! Inédit, n’est-ce pas ? Vous voilà donc avec la pos­si­bilité de faire d’une pierre deux coups, ne vous en privez pas !

Astuce : Adhérez éga­lement au parti d’opposition ! Pour un coût minime, vous êtes ainsi assuré que toutes les portes vous seront ouvertes, quelle que soit la face que vous arboriez.

Vous venez d’être livré de votre der­nière acqui­sition, assu­rément le meilleur écran plat du marché, et vous gardez malgré tout un sen­timent d’insatisfaction. C’est bien désa­gréable, comment se sortir d’un si mauvais pas ? La solution est simple : se dépasser ! Une simple véri­fi­cation vous révèle que vous n’aviez pas considéré les modèles non encore importés en Europe, ce qui signifie que votre matériel est bien obsolète. Il ne vous reste plus qu’à le revendre avec une confor­table plus-​​value à vos voisins en pré­textant une occasion unique tombée du camion, ce qui vous permet avec la marge réa­lisée de régler les frais d’importation de votre nouveau modèle.

Notre conseil : On est vite tenté d’utiliser cette nou­velle capacité à se dépasser dans d’autres domaines que celui pré­conisé : sport, gen­tillesse, hon­nêteté, tolé­rance, res­pon­sa­bi­lités… Pour plus de sûreté, nous vous recom­mandons de ne vous impliquer dans aucune de ces caté­gories : après tout, le sport, vous l’avez déjà en grand sur votre écran.

Astuce : Invitez vos voisins ! Non seulement vous savou­rerez leurs remer­cie­ments alors que vous les avez arnaqués, mais ce sera l’occasion de les ridi­cu­liser une fois de plus en leur mon­trant qui est vraiment au top, lui.

Vous connaissez main­tenant les règles essen­tielles pour une jeu­nesse saine et efficace. Mais cela ne suffit pas, car vous serez cer­tai­nement amené à essuyer les agres­sions de pauvres inadaptés chro­niques, qui n’auront de cesse de vous contre­carrer. Nous verrons au cha­pitre suivant comment esquiver leurs attaques, avec l’exemple des droits de l’homme.

Partager ce texte

Réagir, interroger, ouvrir

contact

2017 © frth