par Franck Thomas

Vieilles recherches poétiques

H1

mars 2005


Restent vacille à sombre, alors éprise en vide qu’au soûle, trem­blerais et là où.
Déçu prêt sil­houette ailleurs, au crédit si lame.
S’opaque aller. Etions rate allumera, encercle d’horizon. Sas étuves. Rétives…
 
En adieu cil – allo – adresse doute, étalais pâle.
En grille à gris, aigrie, Cal­liope sillage.
Sec accorde, opte pourrais. De non soulève.
Du jamais parce étreint cru.

Partager ce texte

Réagir, interroger, ouvrir

contact

2017 © frth