par Franck Thomas

Exergue

septembre 2011

Ouverture

« D’autre part, ce qui a été réel­lement vécu est sans relation avec le temps irré­ver­sible officiel de la société, et en oppo­sition directe au rythme pseudo-​​cyclique du sous-​​produit consom­mable de ce temps. Ce vécu indi­viduel de la vie quo­ti­dienne séparée reste sans langage, sans concept, sans accès cri­tique à son propre passé qui n’est consigné nulle part. Il ne se com­mu­nique pas. Il est incompris et oublié au profit de la fausse mémoire spec­ta­cu­laire du non-​​mémorable. »

​Guy Debord, La Société du Spectacle, 1967

Partager ce texte

Réagir, interroger, ouvrir

  • Exergue

    Le 6 septembre 2011 à 22:35 , par Janotus

    Ça promettait pourtant un roman qui débutait avec une telle exergue !

    Répondre à ce message

contact

2017 © frth