par Franck Thomas

Tube

novembre 2014

Tout le roman repose entre mes doigts et le clavier.
Il faut le presser pour qu’il sorte. Plus on approche de la fin, plus il faut presser fort.
Il faut appuyer jusqu’au bout : c’est le seul moyen de savoir si le tube n’était pas vide depuis le début.

Partager ce texte

Réagir, interroger, ouvrir

contact

2017 © frth