par Franck Thomas

Jeu

octobre 2013

Des mutins mutiques.
Des qui rigolent tout le temps.
Des très sages. Des fer­mement attachés.
Des extra­va­gants. Des mièvres.
Des fous.
Des rêveurs. Des étranges.
Des dépa­reillés, des désor­donnés, des allumés.
Des de toutes sortes.
Des mille et une façons.
Et puis des soli­taires ; et des mul­tiples, bien comme ils sont.

Des impré­vi­sibles surtout, ces couples.
Je dois le recon­naître : le jeu de Memory de la planète a des règles fich­trement plus com­plexes que celui de mon enfance.

Partager ce texte

Réagir, interroger, ouvrir

contact

2017 © frth