par Franck Thomas

Cieux

novembre 2015

On nomme pour oublier
On apprend pour oublier
On construit pour oublier
On élabore on fête on crie
On se met sur la gueule
On pleure on boit
On espère
On écrit
Pour oublier
ce que nous sommes

Sept milliards de machins qui parlent aux nuages

Partager ce texte

Réagir, interroger, ouvrir

contact

2017 © frth