par Franck Thomas

Châteaux

août 2015

Son métier, c’est d’écraser les châ­teaux de sable.
Chaque nuit, il rase les pâtés et comble les trous du rivage.
Au matin, la plage est impec­cable.
Cela paie son loyer, et l’éducation de ses enfants.
C’est un emploi stable.
Il peut être content.
Mais il donne ses coups de pelle d’un air absent. Il ne chante pas avec ses col­lègues.
Il pense à ses propres châ­teaux, partout écrasés par d’autres.

Partager ce texte

Réagir, interroger, ouvrir

contact

2017 © frth