par Franck Thomas

Visions fantasques d’un supermarché.

Aufour

juillet 2007

Un vendeur s’approche d’un client.

Vendeur. Bonjour monsieur, bienvenue chez Aufour. Puis-​​je vous être utile ?

Client. Non, non. Je regarde.

Vendeur. Très bien, monsieur. Permettez-​​moi, que regardez-​​vous ?

Client. Ben, on est au rayon des grille-​​pain, je regarde les grille-​​pain…

Vendeur. Et comme je vous com­prends, mon­sieur ! Car vous avez devant les yeux la sélection d’appareils tout sim­plement excep­tionnels minu­tieu­sement choisis par votre magasin Aufour pour offrir un grillé incom­pa­rable à vos tar­tines matinales !

Client. J’en suis ravi.

Vendeur. Certes, mon­sieur ! Et vous le serez davantage en décou­vrant ce modèle, tout sim­plement révo­lu­tion­naire, équipé d’une horloge par­lante ato­mique annonçant le degré de crous­tillance des toasts au moment de leur éjection. Vous pouvez éga­lement le pro­grammer pour lire le journal , siffler le chien ou répondre au télé­phone. Ou encore, celui-​​ci, avec cou­vercle anti-​​projection, adap­tateur grille-​​mouche et cireuse à chaus­sures de fonction. Il change de teinte selon la lumière du jour et corrige les fautes d’orthographe de votre fils jusqu’en classe de sixième. Garanti 1 an exten­sible à 15 ; de nom­breux acces­soires en option ; payable en 5 jours sans frais, ou bien en 78 men­sua­lités cal­culés en fonction de vos revenus par notre service financier, grâce au ’Livret A de recettes Aufour’.

Client. Je suis pas sûr que…

Vendeur. Évi­demment, mon­sieur ! Et c’est tout-​​à-​​fait normal, on serait hésitant à moins ! Gagner son pain est de plus en plus dur, de nos jours, il ne suffit plus de mettre la main à la pâte… Et chez Aufour, nous savons qu’il est déjà dif­ficile de gagner sa croûte, alors nous avons décidé de vous offrir la mie, en créant l’assurance Mie-​​Travailleuse. La garantie Mie-​​Travailleuse vous permet de payer aujourd’hui ce que vous achè­terez peut-​​être demain. Fini les échéances de paiement non tenues ! Avec l’assurance Mie-​​Travailleuse, vous payez avant, il ne vous reste plus qu’à choisir un jour de l’acheter ! La liberté de choisir en toute tran­quillité, nous la pro­posons : Aufour Mie-​​Travailleuse !

Client. Écoutez…

Vendeur. Bien entendu, mon­sieur : nous sommes tou­jours à votre écoute. Et chez Aufour, nous connaissons nos clients. Je sais ce que vous vous dîtes : ’Est-​​ce bien rai­son­nable ? Par ce geste, ne mets-​​je pas en péril mon équi­libre per­sonnel et celui de ma famille ? N’est-ce pas m’exposer à une catas­trophe natu­relle ou à des pour­suites judi­ciaires ? Ne vais-​​je pas prendre le risque de ternir mon nom jusqu’à la troi­sième géné­ration ou engendrer un krach boursier d’une ampleur telle que l’économie mon­diale mettra plu­sieurs siècles à s’en remettre ?’ Et je peux répondre avec fran­chise à toutes ces inter­ro­ga­tions : Peut-​​être. Mais parce que chez Aufour, nous avons le souci de vous accom­pagner dans chaque épreuve de votre vie, nous avons prévu toute une gamme de ser­vices dis­po­nibles selon vos besoins : avocat, ban­quier, psy­cho­thé­ra­peute, conseiller conjugal, tuteur pour vos enfants, et jusqu’à notre forfait obsèques éco­no­mique et efficace ’Aufour Crématoire’.

Client. Laissez-​​moi tranquille, je veux rien du tout !

Vendeur. Très bien, monsieur. Chez Aufour, le client est roi.

Client. Arrêtez avec vos beaux dis­cours ! Je sais très bien que tout ce que vous voulez, c’est ramasser du blé !

Vendeur. Ah non, mon­sieur ! Ça c’est le travail du meunier, chacun son activité ! Et comme vous le savez cer­tai­nement, mon­sieur, on ne peut pas être à la fois Aufour et au moulin…

Partager ce texte

Réagir, interroger, ouvrir

contact

2017 © frth